comment faire une bonne sodomie ?

Comment faire une bonne sodomie ?

La sodomie est une pratique plus courante que certains le pensent. Malheureusement, elle ne bénéficie pas d’une bonne réputation et est parfois assimilée à de la sexualité déviante. Pourtant, la sodomie concerne bel et bien tout le monde. Ce n’est qu’une pratique sexuelle parmi tant d’autres, mais qui souffre d’une mauvaise image très souvent rattachée à la douleur, ou liée à un sentiment de domination extrême. En respectant certaines étapes, une sodomie peut procurer autant de plaisir à celle ou celui qui la reçoit qu’à celui qui la donne. La question est donc : comment faire une bonne sodomie ?

En parler avec son.sa partenaire

La première chose importante pour faire une bonne sodomie, c’est d’en parler. Vous ne devrez en aucun cas passer à l’acte directement. Vous n’êtes pas tenue non plus de le demander de façon brusque. Vous conviendrez que l’imposer à votre partenaire de cette manière manque d’élégance et de subtilité. Les questions du style « Qu’est-ce que tu penses de la sodomie ? » sont beaucoup plus simples. Il est facile d'évoquer la sodomie de manière décomplexée ou sur le ton de la blague, lors d'un jeu de rôle coquin en couple, par exemple.

Aussi, pour les plus expérimentés, vous pouvez faire passer votre doigt légèrement sur l’anus de votre partenaire quand vous couchez ensemble. Si vous constatez que celui-ci est bien fermé, recroquevillé sur lui-même ou tout contracté, cela voudra dire que votre partenaire n’a à priori jamais pratiqué la sodomie. En parler devient alors encore plus important, afin de démystifier la pratique.

Tout vient à point à qui met un doigt

L'astuce du petit doigt effleurant l'anus ou exerçant une légère pression sur la zone est un bon révélateur. Essayez, votre partenaire vous le fera comprendre si elle.il n'apprécie pas !

préparer la sodomie

L’anus peut avoir l’air plutôt détendu à tel point que vous pouvez aisément y faire rentrer une demi-phalange. Cela signifie qu’il y a de fortes chances que votre partenaire pratique ou a déjà pratiqué la sodomie. Dans cette situation, vous pouvez continuer en faisant rentrer un doigt tout en étant très attentif à ses réactions. Si votre partenaire y prend du plaisir, continuez. À l’oppsé, si vous constatez le moindre geste de retenue de sa part, il vaut mieux arrêter et en discuter à deux.

à lire aussi : comment parler de ses fantasmes ?

Préparer la sodomie, un passage obligatoire

Avant de commencer cette pratique sexuelle, trois règles sont à respecter. L'hygiène, la douceur et la lubrification.

Dans un premier temps, utilisez une poire de lavement pour nettoyer votre anus, et n'hésitez pas à répéter l'opération au moins deux fois. Si vous n'avez pas cet objet pratique sous la main, contentez-vous de bien nettoyer votre anus, dans un bain par exemple, en prenant soin d'aller à l'intérieur.

Les poires de lavement se trouvent partout, y compris en pharmacie. Si vous avez un peu de temps, commandez-en simplement une sur amazon. Une poire de lavement rectal coûte en moyenne 10 euros.

Le lavement anal est un passage obligatoire pour préparer la sodomie.

Lubrifiez et trouvez votre position

Ensuite, utilisez un lubrifiant à base de silicone, plus efficace sur la durée, idéalement bio. Vous devrez bien lubrifier l’anus de votre partenaire ainsi que votre gland pour que vous l’y glissiez presque aussi facilement que dans son vagin. Pour la douceur, quand vous vous présentez à elle pour la pénétrer, vous devrez vous mettre dans une position agréable.

Plus que toute autre pratique sexuelle, celle de la sodomie demande de la douceur, surtout s’il s’agit d’une première fois. Vous devrez donc bien choisir les positions. La cuillère ou le missionnaire avec les jambes relevées pour bien écarter l’ensemble sont des bonnes positions pour un début. En revanche la levrette est à éviter pour une première fois. Ce n’est vraiment pas la meilleure position pour réussir une sodomie indolore du premier coup. Il faut de l’expérience pour faire une bonne sodomie en levrette.

Prendre son temps

Un aspect très important, en particulier chez les filles qui veulent pratiquer une bonne sodomie ou celles qui ne sont pas séduites par l’expérience, c’est de prendre son temps. La sodomie est un apprentissage qui peut demander plusieurs essais avant de rentrer entièrement votre sexe. Ne vous mettez pas la pression. Aussi, n'hésitez pas à prendre cette petite initiation comme un jeu.

Beaucoup de témoignages sur la sodomie évoquent des fous rires lors de leur première fois.

comment faire aimer la sodomie ?

C’est un véritable apprentissage. En effet, vous et votre partenaire devez vous mettre d’accord pour pratiquer une bonne sodomie et apprendre ensemble ce qu’est cet acte de partage. Pour cette raison, vous devrez commencer calmement en lui massant l’anus avec la pulpe de l’un de vos doigts pendant vos rapports sexuels.

Ensuite, vous commencerez à lui insérer une première phalange. Cette pratique consiste à habituer progressivement son corps à sentir un membre entrer. Pour cette raison, il faudra répéter cette pratique plusieurs fois. À la moindre douleur ressentie, vous devrez vous arrêter puis reprendre ensuite. L'anus a besoin d'être bien détendu pour y accueillir un pénis, ou n'importe quel objet de plaisir.

Vous allez à chaque fois aller de plus en plus loin avec votre doigt. Lorsque vous réussirez à rentrer complètement un doigt et que vous pouvez faire des va-et-vient sans qu’elle.il ne ressente la moindre douleur, vous devez commencer à lui en insérer deux pour plus de sensations.

quand vous réussirez à entrer deux doigts complètement et faire au moins quelques allers-retours, vous pouvez passer à l’étape suivante. Réussir une sodomie commence toujours par cette étape, du moins pour les débutants.

Faites-lui atteindre un orgasme

L’orgasme permet aux muscles du sphincter de se détendre. Il sera donc beaucoup plus aisé de pénétrer votre partenaire sans lui faire de mal. Faire atteindre un orgasme vaginal, clitoridien ou du point G à votre partenaire peut véritablement tout changer.

Sodomise une femme est plus simple en la faisant atteindre un orgasme clitoridien.

Une fille dans ce genre de situation sera en euphorie totale avec des muscles complètement décontractés. Vous verrez que son corps sera beaucoup plus à même de vous recevoir sans gène ni douleur.

L'annulingus, idéal pour préparer une bonne sodomie ?

C’est la dernière étape à suivre avant la pratique d’une bonne sodomie.

Pratiquer l’annulingus permet de décontracter le sphincter, et aide par la même occasion à lubrifier.

Le secret pour cette pratique et qui permet de détendre encore plus cette zone, c’est de lécher de bas en haut. Commencez à partir du milieu, en appuyant bien tout. Ensuite, il faudra remonter vers le haut de ses jolies fesses.

Lécher cette zone avant de pratiquer une bonne sodomie est une très bonne façon de détendre encore plus votre partenaire avant de lui offrir ce genre d’intimité, qu’elle ne vivra qu’avec très peu d’hommes dans sa vie. Cela vaut évidemment aussi pour les hommes, lesquels prendront un plaisir non-dissimulé.

Pénétrer progressivement et savoir prévenir une sodomie douloureuse

Il est parfois préférable que celui qui reçoive la sodomie contrôle la première pénétration. Cela permet de diriger le sexe de son partenaire et d'y aller tout en douceur. Vous devez pénétrer tout doucement et de façon très attentive aux réactions physiques et vocales de votre partenaire.

première sodomie qui fait mal

Au moindre signe de douleur, vous devez vous arrêter. Il ne faut pas forcément sortir, mais arrêtez-vous simplement. Vous devez rester sans bouger pendant une à deux minutes.

Quand vous sentez que la douleur commence à être supportable voire absente, continuez progressivement à entrer par la porte dérobée. Une fois que vous serez totalement rentré en elle.lui, restez quelques instants pour que son anus s’habitue à votre présence. Ensuite, vous pouvez commencer les allers-retours tout doucement.

Si vous souhaitez faire une bonne sodomie à votre amie en maximisant le plaisir, n’hésitez pas non plus à lui stimuler le vagin et le clitoris en même temps.

En clair, faire une bonne sodomie demande de la technique, de la douceur et beaucoup de préparation. Cependant, il faudra avant tout avoir une bonne discussion sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *