Vous êtes ici : Monpetitdate » Le Blog » Comment faire un anulingus ?
comment faire un anulingus ?

Comment pratiquer l’anulingus pour stimuler ou atteindre l’orgasme ?

Véritable source de plaisir pour celui qui reçoit l’offrande, mais également agréable et excitant pour celui qui donne, l’anulingus est un préliminaire d’une intensité folle. Trop peu souvent pratiqué et souvent tabou, il peut pourtant procurer énormément de plaisir. Bien-sûr, cette pratique exige à la fois une propreté impeccable et quelques bonnes pratiques. Monpetitdate vous dévoile tous les secrets pour faire un anulingus qui fera monter la température d’un cran.

L’anulingus, origine et étymologie

On peut découper le mot anulingus en deux : anus, désignant en latin l’orifice du rectum et lingere, signifiant « lécher ». Concrètement, il s’agit de lécher l’anus. Mais pas n’importe comment ! Cette pratique sujette à de nombreuses interrogations est source de plaisir pour beaucoup de couples ou pratiquants. L’anulingus plaît à tout le monde : couples gays, lesbiennes, mais aussi hétéros. Certains hommes en raffolent, car il stimule des zones érogènes. C’est d’ailleurs le préliminaire ultime avant de faire une sodomie, ou accueillir un sextoy anal. Des femmes en sont également folles, lorsqu’elles passent outre les à priori. Mais pour qu’il procure du plaisir, encore faut-il que l’anulingus soit fait avec passion, dans les règles de l’art.

On parle aussi de feuille de rose pour désigner un anulingus.

Les cinq étapes pour réussir un bon anulingus

S’il est pratiqué avec passion, l’anulingus ne peut qu’être bon. Il y a malgré tout quelques bonnes pratiques à connaître pour procurer du plaisir, stimuler et réussir parfaitement son coup.

Sachez avant de vous lancer que la meilleure position pour pratiquer l’anulingus est celle de la levrette, à quatre pattes. Une variante un peu plus exigeante consiste à s’allonger sur le dos, en remontant ses genoux avec ses bras vers son buste. Vous pouvez également le pratiquer debout sur une table ou un bureau, en allongeant la partie haute de votre corps. Votre partenaire viendra alors derrière vous, accroupi.

Nettoyer et préparer la fleur

Comme à chaque fois que l’on touche à l’arrière train, la question de l’hygiène est au cœur des préoccupations. Il est donc primordial de bien nettoyer la zone externe mais également interne de l’anus.

S’il est possible de passer un peu au-dessus des odeurs lorsque l’on souhaite faire une fellation ou un cunnilingus, il est impossible de faire des concessions pour l’anus. Sans compter que la zone étant porteuse de germes, il est essentiel de bien la nettoyer afin d’éviter la transmission de bactéries.

Vous pouvez utiliser une poire de lavement, c’est le meilleur moyen de préparer son anus à accueillir du plaisir. Si vous n’avez vraiment pas le temps d’anticiper ou ne disposez pas d’une poire, lavez soigneusement la zone sous la douche au préalable, et passez légèrement vos doigts à l’intérieur avec un gel douche au PH neutre. L’utilisation de lingettes hygiéniques est également possible. Dans tous les cas, évitez les frottements intensifs avec une serviette classique. Cela a pour effet d’irriter la zone et peut s’avérer problématique sur le long terme.

plaisir anal avec la langue

Stimuler le périnée

Que ce soit chez la femme ou l’homme, la zone du périnée, hypersensible, permet de détendre. C’est comme une invitation lancée à l’anus, lui indiquant qu’il peut se détendre.

N’hésitez pas à embrasser et lécher la zone située entre les testicules – ou le pubis chez la femme – et l’anus. Les hommes y sont particulièrement sensibles. La langue peut commencer à travailler sur cette zone. N’hésitez pas à lécher généreusement, comme pour montrer votre désir de procurer du plaisir.

Un anus lubrifié est un anus épanoui

Il n’y a rien de pire qu’un anulingus sec, mais cette zone n’est – contrairement au pénis ou au vagin – pas naturellement lubrifiée. Faites travailler les muqueuses pour lubrifier généreusement le pourtour de l’anus. N’hésitez pas à prendre du temps pour produire de la salive. C’est le meilleur moyen de procurer du plaisir, mais aussi de se faire plaisir en le pratiquant. Lorsque l’anus est bien humide, il se détend. Vous pouvez aussi utiliser un lubrifiant naturel, sans en mettre trop.

Varier le rythme et les mouvements

L’une des choses les plus importantes lorsque l’on pratique l’anulingus est de surprendre. Votre partenaire est le plus souvent en levrette, et vous avez le contrôle sur la situation.

Ne tombez pas dans une routine et variez les zones. Léchez l’extérieur de l’anus en réalisant des mouvements circulaires, humidifiez avec de la salive, faites des mouvements de droite à gauche, de haut en bas.

Faites preuve de créativité et montrez un désir de procurer du plaisir. C’est la clé d’un anulingus réussi.

Jouer avec ses mains

Les mains peuvent écarter les fesses pour découvrir l’anus et vous servir d’appui pour mieux vous positionner. Mais ce n’est pas tout ! Si c’est à un mec que vous faites plaisir, n’hésitez pas à stimuler son pénis en même temps. Si vous parvenez à jouer avec son anus tout en le masturbant, alors vous êtes à peu près sûr.e qu’il deviendra complètement fou.

positions anulingus

Les femmes aiment également qu’on leur stimule le clitoris pendant un anulingus. Vous pouvez aussi caresser les seins, une zone elle aussi érogène.

Pénétrer avec la langue

L’anulingus ne se résume pas à lécher la zone externe de l’anus. Une fois la première étape réalisée et l’excitation totale atteinte, passez à la vitesse supérieure. Durcissez alors la langue et commencez à pénétrer l’anus légèrement. Les mouvements de va-et-vient s’intensifient et invitent à une pénétration plus intensive.

C’est alors souvent le meilleur moment pour utiliser un gode ou débuter une pénétration anale. Quand deux femmes font l’amour, c’est souvent le moment choisi pour sortir le fameux gode ceinture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

retour en haut