Vous êtes ici : Monpetitdate » Le Blog » Petit guide du pegging ou chevillage : madame commande !
qu'est ce que le pegging

Tout savoir sur le pegging, ou quand la femme prend les commandes

Pratique encore méconnue, le pegging ne date pourtant pas d’hier. Si le fantasme de la femme qui prend le dessus sur l’homme vous parle, sachez que cette expérience hors du commun représente encore bien plus que cela ! Alors qu’est-ce que cette pratique sexuelle, au juste, et à qui s’adresse-t-elle ? Nous vous expliquons ici tout ce que vous devez savoir sur le pegging, et comment le pratiquer.

Qu’est-ce que le pegging, la pratique sexuelle tendance  ?

Le terme pegging, ou chevillage pour la version française, a été inventé spécialement pour décrire la pénétration sexuelle d’un homme par une femme. Concrètement, la femme se sert alors d’un gode-ceinture, faisant office de pénis pour prendre son partenaire.

Nous devons cette nouvelle expression au journaliste américain Dan Savage, qui fait appel en 2001 aux lecteurs de sa chronique pour choisir le meilleur nom désignant la sodomie d’un homme par une femme grâce à un sextoy. Cette pratique sexuelle était un sujet tabou chez les couples hétérosexuels (et l’est encore certainement de nos jours), mais beaucoup moins dans la communauté lesbienne. C’est pourquoi les mots utilisés jusqu’alors pour parler du chevillage étaient empruntés aux pratiques homosexuelles.

Ainsi, vous pourriez très bien entendre parler de :

  • Strap-on Sex (le sexe au moyen d’un gode-ceinture)
  • Chick-dicking (le fait de se faire pénétrer par une fille)
  • She-banging (se faire « défoncer » par une femme)
  • Femboning (se faire « ramoner » par une femme, ou le fait de se prendre le pénis d’une femme).

Il en existe encore beaucoup d’autres en anglais, mais ces expressions ne correspondent jamais en totalité au pegging. De même, la pénétration anale de l’homme réalisée par une femme avec ses doigts ne correspond pas, en soi, à cette pratique. Il s’agit plutôt d’un petit plus lors des ébats amoureux, ou alors peut-être d’un premier pas dans le chevillage…

Découvrez aussi notre petit guide de la sodomie : pour prendre du plaisir tout en respectant les règles de base.

La pratique du chevillage : pourquoi et pour qui ?

Comme vous pouvez vous en douter, le pegging-sex est tout sauf conventionnel. En inversant les rôles, il s’adresse donc tout particulièrement aux aventureux, aux curieux, aux couples désirant sortir des sentiers battus et à tous ceux qui n’ont pas froid aux yeux. Le sexe anal est en effet un sujet parfois tabou, d’autant plus chez les hommes hétérosexuels. Le chevillage procure pourtant des sensations inédites chez les 2 partenaires.

pratique du chevillage

Pour l’homme, la pénétration anale représente la manière royale de stimuler son point P (l’équivalent du point G des femmes), cette zone très érogène située au niveau de la prostate et donnant un orgasme intense. L’orgasme prostatique et l’orgasme anal, très différents du classique orgasme pénien, sont bien souvent liés, et s’entremêleront certainement lors d’un chevillage accompli ! Ils seraient d’ailleurs plus facilement accessibles lorsque l’homme ne se sert pas de son pénis, et se laisse donc totalement aller au plaisir intérieur.

Du côté de la femme, les bénéfices peuvent être physiques si le gode-ceinture utilisé la stimule également, en particulier grâce aux frottements. Mais le chevillage revêt pour elle surtout des plaisirs psychologiques : être aux commandes, et être celle qui donne le plaisir à l’autre. En possédant l’organe de pénétration, la femme donnera le tempo, tout en jouant un rôle qu’elle n’a encore jamais connu jusque-là !

Petit mode d'emploi du pegging

Le chevillage vous tente, mais vous ne savez pas encore comment vous y prendre ? Pas de panique, nous vous dévoilons les meilleurs conseils pour vous lancer en douceur.

femme dominante au lit

La communication, votre meilleure alliée

Comme n’importe quel sextoy au sein de vos petits jeux sexuels, la pénétration avec un gode-ceinture ne peut se faire sans une introduction en bonne et due forme. Que vous jouiez la pegger ou le peggee, vous ne pouvez pas déballer votre nouvel accessoire sous les yeux de votre partenaire en plein acte ! Avant toute chose, vous devez ouvrir le dialogue.

Que ce soit pour réaliser un fantasme ou juste pour ne pas mourir idiot, votre désir de chevillage doit être réciproque. Parlez-en ouvertement avec votre partenaire, et assurez-vous d’être sur la même longueur d’ondes. Il en est de même pour toutes les pratiques et jeux sexuels, comme les pratiques libertines.

Si l’autre est réticent, peut-être que lui expliquer ce qui vous donne envie et ce que cela peut lui apporter de son côté seront de bons arguments. N’hésitez pas à vous livrer : dans l’univers du chevillage, on ne souffre pas de tabous.

Les bons accessoires, votre meilleure arme

Le chevillage nécessite l’acquisition d’au moins un sextoy indispensable : le gode-ceinture. Vous pourriez vous satisfaire d’un gode-miché « classique », mais ce serait dommage de ne pas aller jusqu’au bout de l’expérience, en faisant en sorte que madame soit totalement équipée !

Cette pratique est une vraie aventure de couple, aussi serait-il judicieux de choisir à deux l’accessoire de vos rêves. Dans l’idéal, prenez le temps de choisir un modèle (de qualité, cela va sans dire !) qui vous corresponde aussi bien dans l’esthétique que dans la taille et la largeur. Vous pourriez aussi en profiter pour vous offrir quelques autres accessoires, pour pimenter encore plus votre chevillage.

Douceur et attention, vos meilleures clés

Si le sexe conventionnel est naturellement plus facile à appréhender et à réaliser, vous serez d’accord que seule une bonne pratique lui confèrera tous ses délices, n’est-ce pas ? Il en est de même avec le chevillage ! À la différence près que ce dernier ne s’improvise pas. L’inversion des rôles engendrera forcément quelques tâtonnements, voire quelques maladresses. Mais une bonne dose de communication et d’attention viendra parfaire le tout, sans aucun problème.

La femme n’ayant pas pour habitude de posséder le fameux objet de pénétration, un petit temps d’adaptation est souvent nécessaire. Le mieux reste donc de tester au préalable son gode-ceinture, afin de se l’approprier, de s’habituer à son utilisation et d’acquérir les bons mouvements. Aussi, le sextoy doit être bien choisi, mais surtout bien entretenu, avec une hygiène irréprochable.

la femme qui pénètre l'homme

Côté masculin, la préparation se fait surtout sur le moment. L’hygiène intime est une première étape, mais la clé du succès sera la stimulation et la lubrification. Prenez votre temps et allez-y avec douceur, surtout s’il s’agit de votre première fois. Détendez-vous, laissez-vous caresser, masser, et n’hésitez pas à utiliser une belle dose de lubrifiant adapté ! Et pourquoi ne pas coupler le chevillage à un petit jeu de fessée érotique ?

La suite de vos échanges n’appartient qu’à vous. Sexe doux et lent, échanges passionnés ou pénétration plus brutale : faites comme bon vous semble, tant que vous restez sur la même longueur d’ondes. Soyez à l’écoute de votre partenaire, prêt à arrêter ou à modifier votre pratique si besoin. Mais soyez également à l’écoute de vous-même et de vos sensations, en vivant pleinement ce moment.

Et ensuite ?

Une fois l’extraordinaire expérience du pegging accomplie, le reste ne dépend que de vous. Si vous n’avez pas aimé, vous pourrez au moins rayer ce fantasme de votre liste, sans regret. Mais si vous avez apprécié cette aventure, vous pourrez vous y adonner avec certainement de plus en plus de plaisir. Avec le chevillage, c’est un nouveau monde qui s’offre à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

retour en haut