Vous êtes ici : Monpetitdate » Le Blog » Tout savoir sur la position de l’Andromaque : l’amour à califourchon
andromaque en couple

Tout savoir sur la position de l'Andromaque : l'amour à califourchon !

La position de l'Andromaque est un grand classique, et même l'une des positions sexuelles préférées en France et dans de nombreux pays. Elle tire son nom de la célèbre épouse d'Hector, dans la mythologie grecque, qui adorait faire l'amour à califourchon sur celui-ci. Et si l'Andromaque (ou la cow-girl en anglais) est toujours aussi utilisée, c'est bien parce qu'elle procure de délicieux bénéfices aux 2 partenaires ! Découvrez tous les avantages et comment pratiquer la position de l'Andromaque, ainsi que ses variantes.

Les bienfaits de la position de l'Andromaque

L'Andromaque fait partie des positions sexuelles où la femme est au-dessus de l'homme. De ce fait, c'est la femme qui domine : elle seule décide du tempo et de l'intensité de la pénétration. Mais monsieur peut tout à fait la guider dans ses mouvements et lui faire accélérer ou ralentir la cadence !

En prenant les rênes, la femme décide également de l'inclinaison qui lui fera du bien. À cheval sur son homme et totalement libre, elle peut en effet décider de rester bien droite, comme dans la position de base, mais aussi de se pencher en avant ou en arrière. Elle choisira l'angle qu'elle souhaite, en fonction de son ressenti et des sensations que cette inclinaison particulière lui apporte, aussi bien intérieurement qu'au niveau de son clitoris.

L'Andromaque est la position idéale pour stimuler le point G. Elle est donc l'une des positions préférées des femmes pour atteindre l'orgasme ! Elle laisse également une grande liberté de mouvements pour les 2 partenaires, qui pourront alors totalement s'adonner aux caresses qu'ils souhaitent, et avec un contact visuel intense. Cette position est tout aussi excitante pour l'homme, qui se délecte du spectacle, et lui permet généralement de tenir plus longtemps jusqu'à l'éjaculation. En résumé, cette position promet de longs échanges torrides, aussi satisfaisants pour l'un que pour l'autre.

Comment se pratique l'Andromaque ?

La position de l'Andromaque est très simple à réaliser. Classiquement, la femme montera son partenaire comme une cavalière, avec ses cuisses enserrant le bassin de l'homme. Ensuite, elle devient totalement maîtresse des mouvements de son bassin et du rythme qu'elle veut imposer. En étant à califourchon, elle est libre d'effectuer des va-et-vient de haut en bas, d'avant en arrière, ou encore de bouger son bassin de manière circulaire… Comme une vraie cow-girl !

L'andromaque est l'une des positions les plus faciles du Kamasutra !

L'amour à califourchon : les difficultés rencontrées

Même si elle fait partie des favorites des couples, cette position peut gêner certaines femmes. C'est le cas notamment si vous n'êtes pas à l'aise avec votre corps, de par la presque totale exposition de votre nudité aux yeux du partenaire, ou si vous n'êtes pas rassurée d'être la “dominante”. Si c'est votre cas, cela ne servira à rien de vous forcer à chevaucher votre homme en n'étant pas à l'aise… Votre meilleure arme sera de communiquer avec celui-ci afin de reprendre confiance en vous. Et nul doute que si vous faites l'amour ensemble, c'est qu'il aime votre corps et qu'il meurt d'impatience de goûter à vos prouesses !

guide de l'andromaque

Mais la principale difficulté de l'Andromaque est qu'elle est très éprouvante pour les cuisses. Il est même difficile de tenir cette position assez longtemps pour beaucoup de femmes. Cela s'améliorera évidemment avec la pratique, mais si vous voulez être en capacité de rester au-dessus pour une plus longue durée, il vous faudra varier légèrement votre posture.

Déclinaisons de l'Andromaque

La position originelle consiste à s'asseoir sur son partenaire avec les jambes pliées autour du corps de celui-ci. Mais elle se décline parfaitement en fonction de comment la femme positionnera ses jambes, ou ses pieds ! En changeant légèrement de position, tout en conservant le principe même de l'Andromaque, la fatigue au niveau des cuisses se fera beaucoup moins sentir.

Nous avons déjà parlé des inclinaisons différentes possibles, la femme pouvant être bien droite mais aussi penchée plus vers l'avant ou plus vers l'arrière selon l'angle de de pénétration désirée. Mais la femme peut aussi totalement se coucher sur l'homme, ventre contre, à la manière d'un missionnaire inversé.

La femme peut aussi, à partir de la position initiale, se pencher vers l'arrière et prendre appui sur ses mains, pour alléger un peu le poids sur ses cuisses. Elle pourra tout aussi bien prendre appui sur ses pieds, en basculant un peu en arrière ou alors en s'accroupissant au-dessus de son partenaire – mais là, ce ne sera plus vraiment l'amour à califourchon !

Quelles sont les positions pour varier de l'Andromaque ?

Vous adorez pratiquer l'Andromaque, mais vous voulez changer vos habitudes pour découvrir de nouvelles sensations ? Vous n'êtes pas à l'aise avec cette position, alors vous voulez essayer quelque chose qui lui ressemble ? Voici notre petite sélection de positions sexuelles avec la femme aux commandes.

La position du cheval renversé

Dite aussi “la cavalière inversée”, cette position ressemble trait pour trait à l'Andromaque… à la différence près que la femme tourne cette fois le dos à son partenaire ! Elle se placera donc à califourchon sur lui dans l'autre sens, en pouvant là encore varier l'inclinaison désirée.

faire l'amour à califourchon

La position du cheval renversé est idéale pour atteindre l'orgasme rapidement, avec tous les avantages du chevauchement (stimulation intense du point G, possibilité de caresses, excitation clitoridienne…). Les partenaires ne peuvent plonger leur regard l'un dans l'autre, ce qui gêne certains mais peut tout à fait en arranger d'autres… Alors à vous de voir !

La position du lotus

L'homme est assis en position de tailleur. La femme vient s'asseoir sur lui, et enroule ses jambes autour de lui. Elle peut aussi simplement mettre ses cuisses écartées de chaque côté du corps de son partenaire, et poser les pieds. La femme guide le mouvement, comme bon lui semble, et peut être aidée par les gestes de l'homme.

La position du lotus représente une sorte de fusion entre les amants. Elle reprend les codes de l'Andromaque, avec un travail bien moins intense des cuisses et une proximité sans pareille. Ici, la tendance est à la douceur, aux mouvements plus lents mais très intenses malgré tout.

La position de la déesse

L'homme est assis, avec les jambes légèrement pliées. Il peut soit garder une jambe tendue et une jambe remontée vers lui, soit remonter les deux. La femme vient s'asseoir sur lui et entoure le corps de son partenaire avec ses jambes, tout en prenant appui avec ses pieds. À partir de là, l'homme peut la tenir au niveau du dos ou des hanches, tandis que la femme initie les mouvements de va-et-vient.

La position de la déesse permet à la femme de chevaucher son amant tout en étant soutenue (par les bras de celui-ci et par le positionnement de ses pieds). Elle permet aussi une forte intimité entre les partenaires, ainsi que des frottements intenses pour la femme.

L'union de la pie

L'homme est assis, sur le bord d'un lit ou sur une chaise, les pieds au sol. La femme vient s'asseoir sur lui, les jambes écartées et les pieds au sol. Là encore, c'est elle qui mène la danse.

La position de l'union de la pie est idéale pour celles ayant du mal à tenir l'Andromaque. Grâce à un contact très intime, elle favorise les échanges de baisers et caresses, ainsi que la jouissance féminine.

Et si tout ça ne vous tente pas plus que ça, alors revenez au grand classique de la levrette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

retour en haut