Vous êtes ici : Monpetitdate » Le Blog » 6 conseils féminins pour décupler le plaisir de la masturbation
masturbation feminine conseils

6 conseils de femme pour prendre du plaisir en se masturbant

Si la masturbation est depuis longtemps admise et reconnue du côté des hommes, elle est malheureusement bien plus secrète, voire honteuse, chez les femmes. Quel dommage ! Pourtant naturelle et saine, cette pratique solitaire possède de nombreux avantages. L’orgasme tant recherché peut même être intensifié grâce à l’expérience, et quelques techniques. Vous vous demandez comment ? Alors suivez attentivement nos 6 conseils pour décupler le plaisir de la masturbation féminine.

Masturbation : des bienfaits indéniables

Pourquoi nous masturbons-nous ? Le but premier est évidemment d’atteindre l’orgasme, un plaisir intense qui parcourt tout le corps, avant de bénéficier d’une détente immédiate, d’un relâchement de toutes les tensions dans le corps et d’un apaisement plus ou moins durable. Le plaisir sexuel, que l’on se procure en solitaire ou grâce à un partenaire, engendre une puissante décharge de neurotransmetteurs liés au bien-être. Il s’agit de nos chères endorphines (comme après une bonne séance de sport), mais aussi la dopamine, la sérotonine ou encore l’ocytocine.

Avec un soulagement autant physique que psychologique, la masturbation représente un excellent moyen de se faire du bien. Elle vous permet aussi d’apprendre à connaître votre corps, de vous familiariser avec lui, de vous l’approprier, pour être à l’aise avec vous-même, bien dans votre peau, mais aussi lors de vos rapports intimes avec un homme ou une autre femme.

Enfin, l’onanisme est aussi la meilleure manière de maîtriser vos orgasmes. Si les hommes se masturbent et essaient d’apprendre à retarder leurs éjaculations lorsqu’ils sont jeunes, pourquoi en serait-il autrement pour les filles ? Avec la pratique, vous saurez spécifiquement ce qui marche sur vous, car nous le rappelons, chaque femme est différente ! Vous pourrez ainsi atteindre l’orgasme à coup sûr, que ce soit seule ou avec un partenaire, que vous pourrez guider lors d’un cunnilingus ou lors de vos préliminaires. Vos expériences solitaires vous permettront également, avec un peu de temps et de pratique, d’atteindre plus rapidement ou au contraire de retarder votre orgasme, de le prolonger (l’orgasme féminin peut durer plus d’une vingtaine de secondes) ou même de l’intensifier.

Masturbation féminine : les conseils de base

Prendre du plaisir ne se fait pas dans n’importe quel contexte. Vous devez être dans la bonne ambiance, mais aussi dans le bon état d’esprit. Loin de nous l’idée de rentrer dans le cliché de l’ambiance romantique, avec des dizaines de bougies allumées et des pétales de roses… Gardez simplement en tête que le faire pour le faire n’est pas la condition idéale pour un orgasme du tonnerre. Soyez surtout à l’écoute de votre corps et des signaux qu’il vous envoie.

Si vous êtes très souvent excitée, ou que vous avez l’impression de vous masturber trop fréquemment, un conseil : déculpabilisez, et tout de suite !

Premièrement, où se situe la norme entre ce qui est communément toléré et ce qui devient problématique, comme dans le cas de l’hypersexualité ? Deuxièmement, les plaisirs solitaires sont encore plus tabous que la consommation de chocolat en cachette ou d’alcool : très peu de personnes vous diront la vérité à ce sujet, alors faites fi des jugements ou des recommandations d’autrui. Enfin, le sexe n’est ni une compétition, ni une honte ; si vous vous faites du bien, et que cela ne fait de mal à personne, où est le problème ?

Nous terminons ces préliminaires par le plus grand conseil en matière de plaisir féminin : partez à la découverte de votre point G. Vous pouvez lancer votre partenaire à la recherche de celui-ci, mais pourquoi ne pas prendre l’initiative vous-même, en prenant tout le temps qui vous est nécessaire et sans aucune pression ? Situé à 3-4cm de l’entrée du vagin, cette toute petite zone s’amplifie sous l’excitation, et permet de rendre vos orgasmes bien plus intenses. Il ne vous suffit que d’un doigt, légèrement recourbé vers la paroi antérieure de votre sexe, de la patience et du feeling. Après avoir stimulé votre point G, une chose est sûre, vos orgasmes ne seront plus jamais les mêmes !

Comment amplifier son plaisir ?

Ces quelques recommandations basiques établies, nous pouvons passer aux choses sérieuses ! N’oubliez jamais que chaque femme est différente, aussi bien dans son anatomie strictement physique que dans ses ressentis, sa relation à son corps, sa manière de vivre sa sexualité… Nos 6 conseils pour décupler votre plaisir vous mettront sur la voie pour découvrir ce qui vous fera chavirer au plus haut point.

plaisir masturbation feminine

Conseil n°1 : Trouvez votre technique

Chaque femme connaît une technique bien particulière pour stimuler son clitoris. Découvrir les gestes précis qui vous mènent à l’orgasme est la première étape pour une jouissance ultime. Les mouvements particuliers sur le clitoris sont classiquement circulaires ou de haut en bas, mais certaines femmes préfèreront des tapotements ou des pressions. Si vous voulez varier les plaisirs, n’hésitez pas à tenter de temps en temps une version différente de votre préférée !

Par ailleurs, la sensibilité du clitoris n’est pas la même pour toutes. Si beaucoup de femmes aiment écarter leurs lèvres avec une main pour se caresser le clitoris avec l’autre, certaines opteront pour une stimulation telle quelle, sans mettre littéralement leur clitoris à nu. Là encore, essayez les deux versions et variez les plaisirs : vos orgasmes n’en seront que meilleurs.

Enfin, posez-vous la question de la position. Certaines mettent plus à l’aise ou permettent d’atteindre plus facilement l’orgasme. Vous avez certainement déjà pratiqué dans votre lit, couchée sur le dos… Mais avez-vous déjà essayé couchée sur le ventre ? Se toucher assise (droite, ou plus ou moins penchée) ou encore debout ne procure pas du tout les mêmes sensations. La position joue également souvent sur l’intensité de l’orgasme, ou du moins son ressenti, tout comme lors de vos ébats avec votre partenaire.

Conseil n°2 : Adoptez le bon rythme

La jouissance féminine est longue, et peut même s’apparenter à une musique qui monte crescendo jusqu’à son point culminant. Même si le plaisir augmente, celui-ci connaît tout de même des variations, et il vous faudra donc adapter votre tempo. C’est là tout le piquant de votre session en solo : tandis que votre partenaire ne saura pas précisément quel rythme adopter pour vous faire plaisir, en vous masturbant, vous pourrez varier l’intensité et la rapidité de vos gestes.

Deux possibilités s’offrent à vous : faire durer le plaisir, ou progresser au bon rythme pour vous mener à l’extase. Si vous choisissez la première option, ralentissez la cadence pour effectuer des gestes plus lents, mais plus appuyés. Effet garanti ! Vous pouvez aussi tout à fait alterner stimulation clitoridienne et pénétration vaginale, avant de réaliser les deux en même temps. Vous serez plus longue à venir, mais votre orgasme sera décuplé.

Conseil n°3 : Laissez vos fantasmes vous envahir

L’orgasme représente en quelque sorte un savant mélange entre l’action physique et l’action psychologique. Rien ne vous empêche de vous caresser en ne pensant à rien d’autre que vos sensations corporelles… Mais si vous faites place à votre imagination, vous ne risquez que d’augmenter votre plaisir.

a quoi pensent les femmes en se masturbant

Les fantasmes féminins sont multiples, alors laissez libre cours à ce qui vous vient spontanément sous le coup de l’excitation. Un bel inconnu que vous venez de croiser ? Une séance torride avec une autre femme ? Avec un petit scénario en tête, votre orgasme vous fera décoller.

Conseil n°4 : Osez la masturbation avec votre partenaire

Plaisir solitaire, oui, mais vous pouvez aussi le partager ! Que ce soit en guise de préliminaire ou carrément votre rapport sexuel en totalité, vous masturber devant votre partenaire est une expérience à vivre. Le regard de l’autre permet généralement de s’exciter encore plus.

De plus, vous pouvez tout aussi bien vous masturber pendant que votre partenaire vous pénètre. Certaines femmes ne sont pas assez à l’aise pour le faire, mais une petite discussion vous ouvrira toutes les portes. En vous caressant pendant que vous êtes pénétrée, vous jouirez d’une manière explosivement différente ! Cette vision plaira sans nul doute à votre partenaire… Et si vous voulez encore essayer quelque chose d’autre en couple, pourquoi ne pas apprendre et essayer le tantrisme ?

Conseil n°5 : Jouez avec des accessoires

C’est un grand classique, mais l’utilisation de sextoys ne pourra qu’accroître votre jouissance. Vous accèderez à des sensations et des plaisirs que vous ne pourriez connaître avec vos simples mains, aussi utiles qu’elles soient ! Un seul mot d’ordre : choisir un jouet de qualité. Vibromasseur, gode-miché, gode vibro, gode rabbit, suceur… Succombez à la tentation !

sextoys pour femme

Conseil n°6 : Recommencez, encore et encore

Votre pratique ne sera peut-être pas la même en fonction de votre profil sexuel. Mais justement, rien ne vaut la pratique. Votre masturbation évolue en même temps que vous, et vos orgasmes sont décuplés grâce à des mois, voire des années d’expérience. Le meilleur moyen de parvenir à des orgasmes puissants est de découvrir toutes les facettes de votre jouissance. Et si vous êtes adepte des orgasmes multiples, vous le savez d’autant plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

retour en haut